Presse néerlandaise du vendredi 3 juin 2016

Trouw : Des inondations partout en Europe.
De Volkskrant : La démocratie universitaire n’intéresse pas les étudiants.
AD Haagsche Courant : Ministre Bussemaker : mettez des femmes en tête des listes électorales.
De Telegraaf : Tennis : Kiki, la sensation de Roland Garros.
Het Financieele Dagblad : Un crédit immobilier maximal est un placement très populaire.
NRC Handelsblad : la France est épuisée une semaine avant l’Euro-2016.

* * *

Loi sur le referendum

Pour le Kiesraad, organe de conseil en matière d’élections, les prochains referendums consultatifs doivent être organisés différemment que celui du 6 avril 2016 sur l’accord d’association avec l’Ukraine. Les organisateurs ont dû imprimer tous les 427.939 formulaires avec les signatures avant que ceux-ci soient de nouveau digitalisés. Le Kiesraad veut que les partisans d’un referendum puissent signer désormais digitalement au moyen de leur numéro d’identité officiel DigiD. Un autre point de discorde est le seuil de participation : 30%. Beaucoup d’électeurs ne sont pas allés voter pour rester au-dessous du seuil. Enfin, le Kiesraad plaide pour des instructions plus claires en direction des communes qui avaient ouvert 1.000 bureaux de vote de moins par rapport aux élections régulières. (Trouw p6)

Accord d’association UE-Ukraine

« Bien que les Pays-Bas attendent officiellement les résultats du referendum britannique avant de négocier avec leurs partenaires européens la question de la ratification du traité avec l’Ukraine après le ‘non’ néerlandais, dans les coulisses les négociations ont déjà commencées » note le Telegraaf. Il précise que les Pays-Bas souhaitent adapter quatre points : enlever toute ambiguïté sur une possible protection militaire de l’UE ; garantir qu’il n’y aura aucun accès aux mécanismes de financement de l’UE ; aucun droit à l’adhésion à l’UE ; le traité doit être plus clair sur la lutte contre la corruption. Pour le moment, les négociations ont lieu au niveau des fonctionnaires. Ce n’est qu’après le referendum britannique que les chefs d’Etats prendront le relais. (Tg p3)

CDA et PvdA / marché de travail

Le Volkskrant note que le CDA et le PvdA lancent un appel aux syndicats et au patronat afin qu’ils prennent leur responsabilité et s’accordent sur une vision commune sur le marché de travail, notamment en matière d’assurance maladie et d’augmentation du nombre d’auto-entrepreneurs. Le quotidien rappelle que les deux partis de coalition, le PvdA et le VVD, n’ont pas trouvé un accord et que les négociations en cours entre les partenaires sociaux au sein du Conseil socio-économique se déroulent très difficilement. Les deux chefs de file estiment qu’un accord entre partenaires sociaux est essentiel : « après l’été, les programmes électorales sont déjà écrits et la campagne électorale commence (…) on risque une impasse de quatre ans ». (Vk p2)

Banque centrale : estimations semestrielles

« Le nombre d’auto-entrepreneurs ou d’emplois flexibles a augmenté de 1.026.000 entre 2003 et 2016, alors que le nombre d’emplois n’a augmenté que de 520.000, soit une perte de 506.000 emplois », conclut la banque centrale néerlandaise (DNB) dans son dernier rapport qu’elle a présenté jeudi. En matière de croissance, la DNB prévoit une croissance de 1,5% en 2016, 1,9% en 2017 et 2% en 2018. (Vk p23 ; FD p5)

Jeroen Dijsselbloem / Pacte budgétaire / Commission européenne

Le Volkskrant se fait l’écho de la vive critique de Jeroen Dijsselbloem à l’adresse de la Commission européenne après les propos de Jean Claude Juncker selon lesquels la France pouvait toujours disposer de plus de temps pour mettre son budget en ordre « parce que c’est la France ». Dijsselbloem a reproché à la Commission de n’être sévère qu’avec les petits pays : « je ne peux pas expliquer à la Deuxième Chambre de prendre le pacte au sérieux alors que d’autres pays ne le font pas ». Le président de l’Eurogroupe et ministre des Finances néerlandais estime que les citoyens ne deviennent pas eurosceptiques sans raison : « Les résultats de l’UE sont insuffisants en matière de croissance et de sécurité (…) on a ouvert les frontières intérieures sans renforcer les frontières extérieures. L’Union bancaire est en train de se former. Finissons tout d’abord cela avant de rêvasser à un ministre européen des Finances ». (Vk p4)

La France dans la presse néerlandaise

Le NRC note en Une que les « grèves, inondations et menaces de terrorisme mettent le gouvernement Hollande à dure épreuve juste avant le championnat européen de football ».

PDF - 74.6 ko
Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant (indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad(financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad(centre – 199.000 ex.)
Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL.

Rejoignez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/france.paysbas/

Dernière modification : 17/06/2016

Haut de page