Presse néerlandaise du vendredi 23 septembre 2016

- Trouw : Le CDA s’écarte du centre.
- De Volkskrant : Rutte cultive son côté ambivalent.
- AD Haagsche Courant : La culture de cannabis sous contrôle d’Etat.
- De Telegraaf : La distribution de contraventions ne sera plus stimulée.
- Het Financieele Dagblad : Tata Steel maintient sa division RD à Ijmuiden.
- Het NRC Handelsblad : Rutte veut offrir plus de sécurité aux électeurs chroniquement mécontents.

* * *

Gouvernement Rutte II

En analysant les quatre ans de gouvernement Rutte II, le Volkskrant constate en Une que le Premier ministre (VVD) a fait preuve ces années de flexibilité en concluant des accords avec des partis très divers, allant du parti des verts GroenLinks au parti des protestants réformés SGP. Le quotidien conclut que le VVD a pleine confiance. « Le parti espère obtenir 40 sièges aux prochaines élections. Il reste à convaincre les électeurs, malgré de bons résultats économiques, ce gouvernement n’est pas beaucoup apprécié ».

Pour le NRC, la forte baisse du déficit budgétaire est la performance la plus importante de ce gouvernement. Il souligne que trois questions économiques restent à régler, comme le système des retraites, qui souffre du taux d’intérêt bas. Certains fonds de pensions ont été obligés de diminuer les retraites au grand mécontentement des partis 50Plus et PVV. La flexibilisation du marché de travail est la deuxième source de mécontentement. Selon le Bureau central de planification, le nombre structurel de travailleurs flexibles est plus important aux Pays-Bas que dans les autres pays européens. La loi travail et sûreté (Flexwet), qui devait restreindre la flexibilité du travail flexible et augmenter la flexibilité des emplois fixes, a eu un effet inverse. La loi est critiquée, aussi bien à gauche qu’à droite. Le NRC cite la loi sur la fiscalité comme étant la troisième réforme qui doit être réglée par le prochain gouvernement : « seul un allégement des charges a été appliqué, mais une grande réforme structurelle n’a jamais vu le jour ». (Vk p1 ; NRC p5)

Culture de cannabis sous contrôle d’Etat

L’AD relève en Une qu’une proposition de loi, qui prévoit un changement radical de la politique de drogues douces aux Pays-Bas, pourrait compter sur une majorité parlementaire. La députée D66 Vera Bergkamp, qui présente la loi, souhaite que la vente et la culture de cannabis soient désormais mises sous contrôle de l’Etat afin de surveiller la qualité du produit et réduire les coûts de la lutte contre la culture illégale de cannabis. Les cultivateurs de cannabis paieront de ce fait aussi des impôts. Ainsi les coffeeshops ne pourront acheter le cannabis qu’à des pépinières disposant d’une licence. Le quotidien rappelle que des dizaines de maires insistent depuis longtemps sur un tel système. Il explique que le PvdA aurait préféré un autre système, plus efficace contre les nuisances, l’insécurité et la criminalité actuelles, mais que le parti serait prêt à voter la loi, contrairement à son partenaire de coalition le VVD. La majorité parlementaire définitive aurait été obtenue grâce au soutien du parti VNL. (AD p1, 7)

A signaler

- MH17 : Le Trouw et le Volkskrant retiennent que, selon le porte-parole russe Vladimir Markin, l’équipe d’enquête russe serait prête à transférer des données radar manquantes du crash à l’équipe néerlandaise. (Tr p8 ; Vk p15)
- Un entretien avec l’économiste en chef de la banque ING, Marieke Blom, sur la montée du populisme aux Etats-Unis, aux Pays-Bas et en Europe est à lire dans le Volkskrant. Le quotidien rappelle que, la semaine dernière, l’ING avait publié une étude dans laquelle la banque constatait que les restrictions budgétaires du gouvernement avaient fait plus de mal que de bien à l’économie néerlandaise. (p25)
- BahamaLeaks : Le FD note que 70 noms de Néerlandais figurent dans les Bahamas Papers. La présence du nom de l’ancienne commissaire européenne Neelie Kroes donne lieu à de nombreux articles. Dans une réaction à Trouw et au FD, Neelie Kroes a reconnu son erreur. Les éditorialistes du FD et du Volkskrant soulignent les effets néfastes de l’attitude de l’ancienne commissaire européenne sur l’image de la Commission européenne auprès des citoyens européens. Le Premier ministre Rutte et l’eurodéputé Hans van Baalen (VVD) n’ont pas souhaité réagir. Pour l’eurodéputé Paul Tang (PvdA) il s’agit d’une faute grave qui doit être sanctionnée. (FD p2, p4 ; Tr p3 ; AD p9 ; Vk p19)

La France dans la presse néerlandaise

- Le Volkskrant cite Mediapart et note que les trois anciens présidents français coûtent annuellement 10 millions d’euros à la France. (p3)
- Le FD retient que Mobivia va racheter l’allemand A.T.U. (p14)
- Le Telegraaf consacre un article aux petits commerces dans la « jungle » de Calais. (p18)

PDF - 50 ko
Presse néerlandaise du vendredi 23 septembre 2016
Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant (indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad(financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad(centre – 199.000 ex.)
Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL.

Rejoignez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/france.paysbas/

Dernière modification : 23/09/2016

Haut de page