Presse néerlandaise du vendredi 2 décembre 2016

Trouw : Les communes s’attaquent à l’intégration.
De Volkskrant : L’AIVD a enquêté sur les contacts de Wilders.
AD Haagsche Courant : Les personnels des centres d’accueil craignent les comportements criminels et asociaux.
De Telegraaf : Revirement du gouvernement : il y aura quand-même une enquête sur les Indes néerlandaises.
Het Financieele Dagblad : Les actionnaires insistent pour que PostNL prenne en considération l’offre de Bpost.
Het NRC Handelsblad : Les partis à la Deuxième Chambre font plus souvent des propositions de loi communes.

* * *

Geert Wilders / Israël

Le Volkskrant note en Une que les services secrets néerlandais (AIVD) ont enquêté en 2009/2010 sur les contacts israéliens de Geert Wilders. Le Volkskrant observe qu’une telle enquête de la part de l’AIVD est plutôt surprenante, vu que ces services hésitent à initier des actions contre un homme politique en activité. De l’autre côté ils doivent être attentifs à l’ingérence d’un Etat étranger dans la politique néerlandaise, d’autant plus que Wilders fait partie, depuis 2006, de la « commission secrète » du parlement où des informations très confidentielles de l’AIVD et du MIVD sont partagées avec certains parlementaires. Des informations sur le Moyen-Orient y figurent souvent sur l’agenda. Le quotidien explique qu’en 2010, Geert Wilders était en voie de devenir un facteur d’influence important. Après la chute du gouvernement Balkenende, le premier gouvernement Rutte a bénéficié du soutien du PVV, alors que Geert Wilders entretenait à l’époque des contacts réguliers avec des Israéliens influents. La question se pose à quel point il est grave de partager cette information avec Israël qui est un allié des Pays-Bas, remarque le Volkskrant. Actuellement, les relations entre Geert Wilders et Israël se seraient refroidies à cause du fait que Geert Wilders se radicalise de plus en plus et que le PVV n’est jamais devenu un parti d’influence. (Vk p1, p8-9)

Indes néerlandaises

« Le ministre des Affaires étrangères, Bert Koenders, a obtenu ce qu’il voulait. Le ministère des Affaires étrangères va financer une grande étude sur les actions qui ont eu lieu pendant la décolonisation des Indes néerlandaises [l’Indonésie actuelle]. Le VVD a cessé de résister », observe le Telegraaf. Il explique qu’avant d’accepter, le VVD avait posé des conditions : les coûts de l’enquête ne devaient pas être à la charge du ministère de la Défense et les analyses des actions policières néerlandaises doivent tenir compte du contexte de l’époque. Selon l’historien Rémy Limpach, les autorités coloniales ont utilisé structurellement la violence contre la population locale. Pendant sa rencontre récente avec le président indonésien Widodo, le Premier ministre Rutte a évoqué la question. Le Telegraaf souligne qu’il s’agît d’une décision historique. Jusque-là, le gouvernement ne jugeait pas « opportun » d’analyser les actions des Pays-Bas dans la période 1945-1949. (p1-3)

A signaler

-  Le Telegraaf relève que le gouvernement néerlandais donnera bientôt son feu vert pour une augmentation des exportations de cannabis médical, à la demande de l’Allemagne notamment. Jusque-là, les Pays-Bas devaient respecter la quantité maximale de cent kilos de cannabis. Le gouvernement va augmenter temporairement cette quantité. En 2017, les Pays-Bas exporteront 250 kilos, jusqu’à 700 kilos en 2019. Le quotidien précise que les Pays-Bas exportent surtout le cannabis vers la Finlande, l’Allemagne et l’Italie. (p4)

-  Les Pays-Bas ont reçu une invitation de l’Allemagne pour participer au G20 à Hamburg. Le sommet aura lieu les 7 et 8 juillet 2017. Le Telegraaf explique que c’est la première fois depuis 2009, que les Pays-Bas peuvent participer à ce sommet. Le Premier ministre Rutte s’est félicité de l’invitation de l’Allemagne. Depuis hier, ce pays préside le G20 pour une année. (p4)

-  Le Telegraaf note que le voyagiste néerlandais TUI et Easyjet ont conclu un accord important sur une association stratégique durable, afin d’engager la concurrence vis-à-vis de KLM et de Transavia. (p10)

La France dans la presse néerlandaise

-  La presse écrite évoque la décision de François Hollande de ne pas être candidat aux élections présidentielles. (AD p12 ; FD p1, p4 ; Tg p18 ; Vk p3 ; Tr p2 ; NRC p1)

-  Le Volkskrant note que Charlie Hebdo va être publié en allemand. (p7)

-  Le Telegraaf consacre un article aux cadenas d’amour, trop lourds pour les ponts parisiens. (p18)

PDF - 85.6 ko
Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant (indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad(financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad(centre – 199.000 ex.)
Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL.

Rejoignez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/france.paysbas/

Dernière modification : 16/12/2016

Haut de page