Presse néerlandaise du vendredi 17 mars 2017

Trouw : Ce ne sera pas un long fleuve tranquille pour Rutte III.
De Volkskrant : Participer à Rutte III.
AD Haagsche Courant : Que va faire Rutte avec votre vote ?
De Telegraaf : [président du PvdA] Ses jours sont comptés.
Het Financieele Dagblad : Plus vert ou plus chrétien ? D66 a la clé pour faire pencher Rutte III.
Het NRC Handelsblad : L’électeur ne laisse pas beaucoup de choix à Rutte.

* * *

Formation de coalition

Exploration : Le Financieele Dablad observe que « la parade nuptiale a commencé ». Hier, la ministre démissionnaire Edith Schippers, une proche de Mark Rutte, a été désignée pour commencer à explorer les éventuelles coalitions possibles [RdP du 16/03]. A partir de lundi, elle rencontrera tous les chefs de file pour discuter des possibilités de coopération. Le jeudi 23 mars, elle rendra compte de ces entretiens à la nouvelle Deuxième Chambre. Dans un portrait d’Edith Schippers, le FD l’a décrit comme la « conscience de la droite dure » et rappelle qu’en 2015 la ministre s’était exprimée contre la condamnation de Geert Wilders par le VVD après ses propos de celui-ci sur « moins de Marocains ».

Coalition : La majorité des quotidiens prévoit une coalition avec les partis D66 et CDA : des partenaires « logiques et favoris de Mark Rutte ». Il manquera toutefois des sièges pour obtenir une majorité à la Deuxième Chambre et au Sénat. La logique voudrait, selon le FD, que le choix tombe sur GroenLinks de Jesse Klaver, le grand gagnant de ces élections. Le VVD et le CDA s’opposent toutefois à ses mesures écologiques. Restent les partis chrétiens ChristenUnie ou le SGP, qui, dans le passé ont déjà été des partenaires de soutien du gouvernement Rutte.

PvdA : La presse évoque le « drame du PvdA » qui est passé de 38 sièges à 9 sièges. Pour le Telegraaf les jours du président du parti, Hans Spekman, sont comptés. Samedi prochain, les militants du parti se réunissent au Jaarbeurs à Utrecht. Le PvdA Enschede a présenté une motion qui appelle à voter sur le maintien ou non de Hans Spekman. Pour le Volkskrant, la position de Lodewijk Asscher ne serait pas en danger. Il relève que la ministre démissionnaire Lilianne Ploumen, numéro 10 sur la liste électorale, ne retourne pas à la Deuxième Chambre du fait que le parti ne dispose que de 9 sièges.

Populisme : Suite aux félicitations de dirigeants européens et réactions euphoriques des médias européennes après la victoire de Mark Rutte, la presse néerlandaise se demande si les Pays-Bas ont vraiment libéré l’Europe des griffes du populisme. Le Financieele Dagblad rappelle que Geert Wilders représente quand-même le deuxième plus grand parti des Pays-Bas et qu’il dispose de 33% de plus de sièges qu’avant les élections. Les partis anti-européens disposent d’un tiers des sièges à la Deuxième Chambre. Le quotidien souligne le fait que la situation aux Pays-Bas se compare difficilement aux autres pays, à la France notamment, où la situation économique est moins bonne.

Conflit diplomatique Pays-Bas/Turquie : Les instituts de sondage s’accordent à dire que le conflit diplomatique avec la Turquie a permis à Mark Rutte d’agrandir l’écart entre le VVD et le PVV de Geert Wilders. Pour Maurice de Hond, « Rotterdam a réuni tout ce dont on peut rêver comme parti, un Premier ministre qui agît fermement, un événement qui provoque des émotions et des électeurs qui y sont sensibles. Quatre jours avant les élections, cela a donné à Mark Rutte un coup de pouce supplémentaire ».

A signaler

-  Employeurs : Le Financieele Dagblad note que les syndicats des employeurs ont profité des résultats des élections pour remettre en cause le droit de licenciement. (p3)

-  Les quotidiens retiennent que l’ancien ministre et ancien directeur de KLM Camiel Eurlings a été jugé coupable de violence domestique. Hier il est arrivé à un accord avec le Ministère public. Il n’a pas besoin de paraître devant le juge et il ne sera pas poursuivi pour maltraitances. (Tg p1 ; FD p5)

-  Benelux : En réaction à la division au sein de l’Europe et au Brexit, les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg veulent former un groupe de tête pour le reste de l’Europe. Dans un entretien avec le Financieele Dagblad, le Premier ministre luxembourgeois, Xavier Bettel, explique le projet des pays du Benelux pour renforcer leur coopération dans différents domaines.

La France dans la presse néerlandaise

-  Le Financieele Dagblad note que les autorités françaises aussi enquêtent sur la fraude au sein d’Airbus. (p2)

-  Le Volkskrant relève que le parquet national financier a élargi l’enquête à l’encontre de François Fillon. (p13)

Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant (indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad(financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad(centre – 199.000 ex.)
Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL.

Rejoignez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/france.paysbas/

Dernière modification : 17/03/2017

Haut de page