Presse néerlandaise du vendredi 12 août 2016

Trouw : Il reste assez d’opportunités à Rio.
De Volkskrant : Le conflit entre Kiev et la Russie pourrait redevenir violent.
AD Haagsche Courant : Les médecins ne sont pas obligés de dénoncer les djihadistes.
De Telegraaf : JO : L’entraîneur s’est mobilisé pour sanctionner Yuri.
Het Financieele Dagblad  : MS Mode ferme aux Pays-Bas.
Het NRC Handelsblad : Une juriste, spécialiste des droits de l’Homme, est victime de menaces graves aux Pays-Bas.

* * *

Une juriste des droits de l’Homme victime de menaces aux Pays-Bas

« Depuis 6 mois, une juriste des droits de l’Homme à la Cour pénale internationale (CPI) est victime de menaces graves aux Pays-Bas », écrit le NRC en Une, en ajoutant que ces menaces de mort « ont probablement un lien avec ses travaux : elle fournit des documents dans le cadre d’une enquête préliminaire de la Cour sur d’éventuels crimes de guerre commis par Israël en Palestine ». Dans une lettre –non publique- adressée à la Fédération internationale des droits de l’homme (FIDH), le ministre des Affaires étrangères Bert Koenders a évoqué des menaces « graves » et « inacceptables ». La juriste, Nada Kiswanson, de nationalité suédoise et jordanienne, travaille pour l’organisation des droits de l’homme palestinienne Al Haq. Elle habite avec son mari néerlandais à La Haye. Le Ministère public prend l’affaire « très au sérieux ». La CPI est préoccupée. Selon son porte-parole, « les Pays-Bas, en tant que pays hôte, sont juridiquement obligés de protéger les employés des ONG qui travaillent pour la CPI ». Le NRC note que d’autres ONG sont également inquiètes. Amnesty International a fermé temporairement ses bureaux à La Haye. Dans un entretien avec le Volkskrant, Nada Kiswanson dit qu’elle soupçonne Israël de coordonner ces menaces : « le seul pays qui a intérêt à contrecarrer mes travaux ». Elle demande à l’Etat néerlandais de prendre position et de dire ouvertement que les Pays-Bas n’acceptent pas qu’un autre pays intimide des militants des droits de l’homme aux Pays-Bas : « La Cour pénale commence à enquêter sur des conflits dans lesquels des pays puissants sont impliqués : la Russie, Israël. On peut s’attendre à ce que des avocats et militants qui travaillent sur ces dossiers soient de plus en plus exposés à des risques ». Le NRC rappelle que la Palestine a adhéré en 2015 à la CPI, ce qui permet à la Cour d’enquêter sur la situation dans les territoires palestiniens occupés. Israël a fait savoir qu’il ne souhaite pas coopérer. (NRC p1, p4, p5 ; Vk p6 ; Tr p3)

A signaler

- La presse retient le jugement du tribunal d’Haarlem dans l’affaire qui opposait KLM à la confédération syndicale FNV. Le tribunal a décidé que le personnel au sol de KLM n’a pas le droit de faire grève jusqu’au 4 septembre inclus. Le juge a motivé sa décision sur les risques de désordre que pourrait engendrer une grève en cas de grande affluence et dans un contexte de menace terroriste. (Vk p2 ; FD p p1 ; Tr p11)
- Dans le cadre d’une enquête judicaire à son égard, Emsly Tromp, président de la banque centrale de Curaçao et de St Maarten, a été mis en retrait de ses fonctions temporairement. (FD p5 ; Vk p13)
- Le FD note en Une que la chaîne de magasins MS Mode ferme ses filiales aux Pays-Bas pour cause de faillite. Il s’agit de 130 magasins et de 660 employés aux Pays-Bas.

La France dans la presse néerlandaise

- Le Telegraaf évoque la grande réunion de « Citrofiles », des amateurs des véhicules Citroën, ce weekend au village De Steeg aux Pays-Bas. (Tg p10)
- Le Trouw note qu’un Néerlandais a été arrêté à Nice pour agression sexuelle sur deux garçons. (p6)
- Le NRC publie en première page une grande photo de l’incendie aux Pennes-Mirabeau, aux portes de Marseille.

PDF - 78 ko
Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant (indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad(financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad(centre – 199.000 ex.)
Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL.

Rejoignez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/france.paysbas/

Dernière modification : 30/08/2016

Haut de page