Presse néerlandaise du vendredi 11 septembre 2015

- Trouw : La politique d’asile reste le point faible du gouvernement.
- De Volkskrant : Les maires : il faut dépouiller les criminels.
- AD Haagsche Courant : Les médicaments ne seront remboursés que s’ils sont moins chers.
- De Telegraaf : Mansveld déraille.
- Het Financieele Dagblad : Les ports sonnent l’alarme sur les conséquences des méga-bateaux.
- NRC Handelsblad : La police a effacé par erreur les données sur l’infiltration chez des djihadistes.

* * *

Politique d’asile

Le Trouw remarque en Une que la politique d’asile reste un thème très délicat entre les deux partis de coalition. Hier, un débat a eu lieu à la Deuxième Chambre sur la position néerlandaise basé sur 2 piliers [voir RdP du 09/09/15]. Alors que, pour le PvdA, l’accueil des 7214 réfugiés supplémentaires est évident, le VVD n’acceptera ces réfugiés que dans le cas où l’Europe accepterait la proposition néerlandaise d’un accueil dans les régions à long terme. Lundi, le Secrétaire d’Etat à la Sécurité et à la Justice devra défendre le projet néerlandais à Bruxelles « en sachant que Frederica Mogherini, Haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, a déjà critiqué le projet ». Le quotidien note que, malgré tout, le Premier ministre Rutte ne s’attend pas à beaucoup de résistance. Il pense qu’il aura plus de soutien en Europe pour des projets à long terme, comme le projet néerlandais, que pour une répartition à grande échelle de demandeurs d’asile. Dans le cas contraire, la coalition devra recommencer les concertations sur l’accueil de 7.214 demandeurs d’asile supplémentaires. Voir aussi Vk p3, AD p2/3 et http://fd.nl/economie-politiek/1118085/brussel-kraakt-nederlandse-inzet-vluchtelingendebat

Syrie / la lutte contre Daech

Le Volkskrant (p4) observe que les politiques néerlandais se trouvent devant un dilemme sur la question d’attaques aériennes contre Daech en Syrie. Le VVD est depuis longtemps partisan, et hier une petite majorité parlementaire s’est prononcée en faveur, mais le partenaire de coalition PvdA n’a pas encore tranché. Le ministre Koenders des Affaires étrangères préfère une solution politique plutôt qu’une intervention militaire. Le NOS évoque les préoccupations du ministre vis-à-vis des rumeurs persistantes sur une présence militaire russe en Syrie et note qu’il espère que l’Assemblée générale des Nations unies de ce mois « réussisse à mettre tous les partis sur la même ligne ». (Tg p5 et http://nos.nl/artikel/2057074-koenders-erg-bezorgd-over-russische-militairen-in-syrie.html )

A signaler

- Le Volkskrant (p21) publie une tribune de 12 maires de grandes villes et un haut fonctionnaire du ministère public. Ils y plaident pour une approche plus agressive de la part de l’Etat vis-à-vis de la criminalité organisée. Les maires demandent 50 millions d’euros pour mettre en place des équipes spécialisées régionales et locales.
- Le NRC relève en Une que la police de La Haye a perdu de l’information importante sur une action d’infiltration dans un réseau de djihadistes.

La France dans la presse néerlandaise

- Le FD (p21) et le Telegraaf (p23) relèvent que Stéphane Boujnah a été nommé à la tête d’Euronext.

Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant (indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad(financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad(centre – 199.000 ex.)
Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL.

Rejoignez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/france.paysbas/

Dernière modification : 11/09/2015

Haut de page