Presse néerlandaise du vendredi 10 mars 2017

Trouw : Langage dur de Rutte vis-à-vis de la Turquie.
De Volkskrant : La discussion sur le rôle du Roi dans la formation gouvernementale est au point mort.
AD Haagsche Courant : Accident de car à Sienne : les Pays-Bas demandent plus d’informations.
De Telegraaf : [flux migratoire] Rutte : « le CDA et D66 évitent la question ».
Het Financieele Dagblad : PPG prépare une deuxième offre d’achat sur Akzo Nobel.
Het NRC Handelsblad : Akzo refuse l’offre de plusieurs milliards d’euros.

* * *

Turquie / Pays-Bas

Le Trouw évoque en Une la montée des tensions entre les Pays-Bas et la Turquie à propos de l’intention du ministre des affaires étrangères turc, Mevlüt Cavusoglu, de venir le 11 mars aux Pays-Bas pour mener campagne en faveur du référendum sur le renforcement des pouvoirs présidentiels turcs. Le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, a appelé le ministre turc à « ne pas venir ». Un appel qui, pour le Trouw, est un « signal extrêmement grave » entre alliés. Hier, le ministre des affaires étrangères néerlandais Bert Koenders a eu un entretien téléphonique avec son homologue turc pour lui dire que le gouvernement néerlandais ne souhaite et ne facilitera pas cette visite et qu’il ne le rencontrera pas. Selon Mustafa Aslan, qui s’exprime au nom de la branche néerlandaise du parti AKP, Mevlüt Cavusoglu viendra « de toute manière » aux Pays-Bas.

Formation gouvernementale / rôle du Roi

Si jusqu’en 2012 la Reine Beatrix jouait encore un rôle important dans la formation du gouvernement en nommant le formateur, son fils, le Roi Willem-Alexander, n’a plus ce rôle. Le Volkskrant rappelle en Une qu’en 2012, une majorité de la Deuxième Chambre a décidé de nommer elle-même d’abord un « informateur » et ensuite un « formateur ». Une tentative du Conseil d’Etat et du Sénat de tenir le Roi informé du déroulement de la formation à des moments précis a échouée, note le quotidien. Le VVD et le CDA, ainsi que les petits partis chrétiens, seraient d’accord pour donner un rôle plus important au Roi. Ils estiment que la position du Roi, en tant que chef d’Etat neutre, le justifierait. La présidente de la Deuxième Chambre toutefois refuse de s’engager d’avance sur l’information du Roi à des moments précis. Pour le Volkskrant, la prise de position de Khadija Arib (PvdA) s’explique par le fait qu’elle veut être réélue comme présidente de la Deuxième Chambre. En souhaitant que la Deuxième Chambre reste maître de la nouvelle formation, elle essaie de satisfaire les présidents des groupes parlementaires : « avec un parti PvdA probablement très réduit, Khadija Arib aura besoin de leur soutien pour se faire réélire ».

AIV : efforts de la défense et menaces venant de la Russie

Dans un rapport sur les efforts de la défense et les menaces venant de la Russie, publié aujourd’hui, l’AIV, l’organe consultatif en matière de questions internationales, estime que l’Etat brosse un tableau trop positif de la capacité des forces armées néerlandaises à protéger les Pays-Bas ou intervenir en cas de menaces. Le Volkskrant note que l’AIV qualifie cette image trop positive de « grave » et d’ « irresponsable ». Dans un entretien avec le Volkskrant, Joris Voorhoeve, ancien ministre de la Défense et co-auteur du rapport, appelle les politiques à jouer un rôle directif et à dire clairement les choses au lieu de suivre l’opinion publique. Pour Marcel Urlings, lieutenant général et co-auteur du rapport, « bien que la sécurité ait été choisie comme objectif prioritaire par le gouvernement, la défense a été gravement délaissée (…). Elle ne pourra être opérationnelle avant 2021 ».

A signaler

-  La presse s’attend à une deuxième tentative de rachat de AkzoNobel par son concurrent américain PPG.
-  Le Trouw consacre un article aux relations entre KLM et Schiphol. (p17)
-  La presse évoque l’ouverture de la TEFAF « la plus grande foire d’art et d’antiquités au monde » du 14 au 23 mars à Maastricht.

La France dans la presse néerlandaise

-  Le Volkskrant consacre deux pages au mouvement En Marche « qui mobilise les citoyens qui ne sont pas fâchés ». Fokke Obbema s’interroge sur la possibilité d’un tel mouvement aux Pays-Bas. (p18-19)
-  Le Volkskrant évoque l’exposition sur « les affiches françaises fin de siècle » au musée Van Gogh. (pV10-11)

Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant (indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad(financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad(centre – 199.000 ex.)
Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL.

Rejoignez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/france.paysbas/

Dernière modification : 10/03/2017

Haut de page