Presse néerlandaise du mercredi 20 juillet 2016

Trouw : Erdogan intensifie sa chasse aux sorcières : 50.000 licenciements.
De Volkskrant : Emissions de matières toxiques par une usine à Dordrecht.
AD Haagsche Courant : 34°C : profitez-en et faites attention !
De Telegraaf : La haine entre les Turcs déraille.
Het Financieele Dagblad : Kahn paie un demi-million d’euros pour V&D.
Het NRC Handelsblad : Erdogan cherche des ‘traîtres’.

* * *

Assureurs de soins de santé

L’AD note que les partis SP, PvdA et CDA préparent une proposition de loi qui prévoit d’interdire aux compagnies d’assurance de santé d’utiliser les profits réalisés pour rémunérer des actionnaires. Selon le quotidien, la proposition de loi peut compter sur une majorité parlementaire, seuls les partis VVD, D66 et SGP étant contre. L’AD rappelle que les assureurs de santé ont chaque année un surplus de plusieurs milliards d’euros. En 2006, lorsque le régime privé a été mis en place, certains assureurs ont pu disposer de l’argent de l’Etat. De ce fait, l’Etat avait interdit de verser des dividendes aux tiers. Cette interdiction arrive à terme en 2018. Avec leur proposition de loi, les parlementaires veulent éviter que l’argent pour des soins de santé soit utilisé pour verser des dividendes aux tiers. (AD p11)

Santé / émanations de GenX

Le Volkskrant relève que des toxicologues appellent l’usine de Chemours (DuPont) à Dordrecht d’arrêter ses émanations d’une substance appelée GenX qui retombent sur des quartiers d’habitations à Sliedrecht et à Dordrecht. Le GenX est utilisé depuis 2012 par l’usine dans la fabrication d’entre autres des revêtements antiadhésifs, des boîtes de pizza ou des câbles d’ordinateurs. Le quotidien observe que le RIVM (institut de santé publique et environnement) estime que le GenX est cancérigène, alors que la province de Zuid-Holland, responsable de l’octroi des autorisations, ne souhaite pas intervenir du fait que cette substance ne figure pas encore sur la liste Européenne de substances préoccupantes. (Vk p1)

Turquie / Coup d’Etat manqué

Le Telegraaf évoque en Une « la première confrontation physique » hier entre des antagonistes néerlandais-turcs devant la mosquée Selimiye à Haarlem, gérée par Diyanet, le ministère turc des affaires religieuses. L’AD, lui, se fait l’écho des préoccupations des magistrats néerlandais suite à l’arrestation de 2.750 juges et procureurs en Turquie. Leur association, la NVvR, a demandé au gouvernement néerlandais de faire pression sur la Turquie pour libérer les magistrats. (Tg p1 ; AD p7)

KLM

« La proposition de KLM de supprimer la fonction de chef de cabine a eu l’effet d’une bombe », note l’AD. Le quotidien explique que KLM souhaite que chaque membre du personnel de cabine prenne ses propres responsabilités et qu’il y ait moins de supervision. Selon Annette Groeneveld, présidente du syndicat VNC, KLM regarde trop les compagnies à bas coûts. Elle cite en exemple Air France « qui a plus de chefs de cabine que nous ». (VK p14 ; AD p10-11)

A signaler

- L’AD relève que le ministre Henk Kamp (affaires économiques) annoncera aujourd’hui un changement dans la loi sur les appels d’offres (Aanbestedingswet) qui devraient permettre aux PME de remporter plus facilement des marchés publics. (AD p16)
- Le Volkskrant évoque des activités de « Soldiers of Odin (SOO) », dimanche à Winschoten. Une division néerlandaise de SOO, créé en réaction au flux migratoire, a livré un demandeur d’asile qui aurait agressé plusieurs filles à la police. Le quotidien note que l’homme avait subi des violences mais n’a pas voulu porter plainte. De ce fait le SOO ne sera pas poursuivi pour maltraitance. (Vk p10 ; AD p4)
- Dans une tribune publiée dans le Trouw, deux juristes néerlandais appellent le gouvernement néerlandais, en tant que pays hôte de la CPI, à demander à la Cour pénale internationale de prendre au sérieux la critique des pays africains et d’être à l’écoute de leurs besoins. (Tr p2, p 18)

La France dans la presse néerlandaise

- La presse continue à suivre le Tour de France et plus particulièrement les prestations du Néerlandais Bauke Mollema.
- Le NRC évoque le « langage de guerre » utilisé par les politiques français et la mise en garde du Premier Valls contre la « trumpisation » des esprits. (p8-9)

PDF - 82.8 ko
Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant (indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad(financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad(centre – 199.000 ex.)
Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL.

Rejoignez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/france.paysbas/

Dernière modification : 20/07/2016

Haut de page