Presse néerlandaise du mercredi 15 mars 2017

- Trouw : Un pays avec seulement des petits partis.
- De Volkskrant : Une démocratie, de nombreux partis.
- AD Haagsche Courant : Choissisez !
- De Telegraaf : Une finale à suspense.
- Het Financieele Dagblad : Le nouveau président de la FNV souhaite couper dans les avantages des auto-entrepreneurs.
- NRC Handelsblad : Risque de conflit entre l’UE et la Turquie.

* * *

Elections législatives d’aujourd’hui

Débat : Le Trouw note que, lors du débat de clôture organisé hier soir par la NOS, les têtes de listes de treize partis – Tunahan Kuzu du parti Denk ayant annulé sa participation au dernier moment - se sont affrontés pour convaincre les électeurs indécis. Les chefs de file de huit partis ont pu proposer un thème sur lequel ils ont souhaité débattre, en face à face, avec un opposant déterminé par tirage au sort. Le journal évoque une confrontation dure entre le PVV et le PvdA. Lodewijk Asscher du PvdA a reproché à Geert Wilders d’avoir lancé « dix mille tweets de colère mais zéro solutions proposées ». Gert-Jan Segers (CU) a discuté avec Mark Rutte (VVD) sur le thème du climat : « Avec le VVD, la transition énergétique ne réussira pas ». Selon le VVD, les projets climatiques ambitieux des partis CU, GL et D66 sont mauvais pour le pouvoir d’achat de nombreux Néerlandais. Selon la NOS, il s’agissait d’un « beau débat équilibré » lors duquel « personne n’a échoué ».
- http://nos.nl/liveblog/2163164-lijsttrekkers-reageren-op-nos-debat-een-op-een-debatten-gaven-rust.html

Faits & Chiffres : Le Volkskrant consacre une page aux Faits & Chiffres des élections 2017. Le journal indique que 28 partis et 1.114 candidats figurent sur les bulletins de vote. En 2012, le taux de participation aux élections législatives était de 74,6%. Dans cette même année, il a fallu 15.708 votes préférentiels pour obtenir directement un siège à la Deuxième Chambre. Lors des dernières élections, seul le député CDA Pieter Omtzigt avait été élu par vote préférentiel, grâce au soutien de 39.750 électeurs. Avec 6.876 jours d’ancienneté à la Deuxième Chambre, Kees van der Staaij (SGP) est le député le plus expérimenté, suivi par Khadija Arib (PvdA - 6.785 jours) et Geert Wilders (PVV – 6.714 jours). (VK p11)

Presse étrangère : Le Volkskrant évoque « Un polar politique qui est observé par toute l’Europe ». Le Financieele Dagblad relève en Une que la presse étrangère s’est massivement déplacée pour couvrir les élections néerlandaises « en raison d’une prétendue montée de Geert Wilders » qui, pour les médias internationaux « relève de la même catégorie que le référendum sur le Brexit et la victoire du président Trump ». Le journal relativise : « Certes, le PVV pourrait sortir des élections comme le plus grand parti, malgré le fait que ses chances semblent se réduire. Mais même avec une victoire de Wilders, il est exagéré d’affirmer que les Pays-Bas sont tombés dans le populisme. Lors des dernières élections législatives, le PVV avait obtenu 10% des votes. Selon le dernier « Peilingswijzer », Geert Wilders pourrait compter sur environ 14% cette-fois ci. Ce n’est pas une augmentation astronomique par rapport à 2012 et après des années de crise profonde », note le journal. L’AD indique qu’en France, peu d’attention était accordée aux élections néerlandaises jusqu’à il y a peu. Cela a changé avec la crise diplomatique entre les Pays-Bas et la Turquie : Rutte a paru dans le journal télévisé et des politiciens français de droite et de gauche ont fait l’éloge de la fermeté néerlandaise. Maintenant, les médias français focalisent surtout sur un seul homme, Geert Wilders, qui fait l’objet de nombreux portraits dans les journaux. L’AD illustre son article avec une photo de la Une du quotidien Libération montrant une photo de Geert Wilders accompagnée du titre « Facho Devant ! ». (FD p1,3, VK p6, AD p7).
- http://www.ad.nl/verkiezingen/buitenland-over-verkiezingen-nederland-niet-langer-fatsoenlijk-en-saai~a7b1cb42/
- http://www.volkskrant.nl/buitenland/europa-kijkt-gespannen-naar-nederlandse-verkiezingen-zet-populistische-revolte-door~a4474285/

Pays-Bas/Turquie – crise diplomatique

« Erdogan met d’avantage d’huile sur le feu », note le Volkskrant. Le président turc tient les Pays-Bas responsables pour le meurtre de 8000 musulmans à Srebrenica en 1995. Le Premier ministre Mark Rutte estime qu’il s’agit d’une « réécriture de l’histoire nauséabonde ». Le journal indique que l’agression verbale mutuelle est sans précédent dans les relations diplomatiques. Toutefois, Rutte ne voit pas encore de raison pour prendre contact personnellement avec le président turc. « L’homme devient de plus en plus hystérique et je ne ressens aucun besoin de le contacter par téléphone en ce moment ». Erdogan semble enflammer la crise encore plus, en incitant les environ 400.000 Néerlandais d’origine turque de ne pas voter, lors des élections législatives, pour « un raciste » ni pour « un parti qui dirige le gouvernement actuel ». Il semble ainsi donner un avis électoral négatif pour le PVV, le VVD et, possiblement, le PvdA, selon le journal. Le Trouw évoque l’intimidation par la presse des partisans de Gülen aux Pays-Bas. Ceux-ci sont affichés, avec leurs noms et photos, dans le journal turc et pro-gouvernemental, Sabah. Dans un autre article, le Trouw évoque la relation « gelée » entre le consul de Turquie, Sadin Ayyildiz, et le maire de Rotterdam, Ahmed Aboutaleb. (Trouw p2, P8,9)
- http://www.volkskrant.nl/binnenland/erdogan-haalt-moord-op-achtduizend-moslims-erbij-om-nederland-te-provoceren~a4474217/

A signaler

- Le Volkskrant publie un portrait du ministre des Affaires étrangères des Etats-Unis, Lex Tillerson. (VK p25)

La France dans la presse néerlandaise

- Le Financieele Dagblad publie un article sur le thème de la croissance de productivité, intitulé « De tous les pays de la zone Euro, la France a peut-être le plus de potentiel ». Selon des économistes, « la France est plus réformiste que l’on ne croit à l’étranger ». (FD p7)

- Dans l’édito du NRC est à lire que « La vraie révolution se prépare en France avec le choix entre Le Pen ou Macron ». (NRC p20)

- L’AD publie une interview de Karl Thomas Neuman, dirigeant d’Opel et de Carlos Tavares, dirigeant du groupe PSA. (AD p19)

- Les médias publient des articles sur François Fillon. (FD p3, Trouw p14, Telegraaf p19)

Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant (indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad(financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad(centre – 199.000 ex.)
Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL.

Rejoignez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/france.paysbas/

Dernière modification : 15/03/2017

Haut de page