Presse néerlandaise du mercredi 11 janvier 2017

- Trouw : [Décentralisation] Le système sur les flux d’argent entre l’Etat et les communes est une « pagaille ».
- De Volkskrant : Gouvernement : Il faut augmenter de 100 le nombre de professeurs d’université féminins.
- AD Haagsche Courant : La KLM est coincée à Schiphol.
- De Telegraaf : [Le Général Middendorp en Irak] : « Nous luttons contre le terrorisme à la source ».
- Het Financieele Dagblad : Des paiements suspects des sociétés Aon et Ahrend au dirigeant de l’assureur HDI.
- NRC Handelsblad : Avec un arrangement de plusieurs milliards d’euros, Volkswagen espère avoir laissé le« Dieselgate » derrière elle.

* * *

Position CDA sur les drogues

Le Volkskrant rend compte de la réaction du chef de file du CDA, Sybrand Buma, suite à la publication du livre sur l’industrie de la culture des drogues « La face cachée des Pays-Bas » des auteurs Pieter Tops et Jan Tromp [voir Rdp du 9 janvier 2017]. Les démocrates-chrétiens sont d’avis que le commerce des drogues ne doit pas être légalisé mais, au contraire, qu’il faut lutter rigoureusement contre. Les histoires alarmantes, venant du sud des Pays-Bas, sur une interaction du monde légal et du monde illégal dans la criminalité liée aux drogues, ne demandent pas une régularisation mais une répression très dure, selon Buma. Le CDA s’était déjà opposé à la proposition de loi du D66 visant la légalisation de la culture de cannabis. Cette proposition pourra compter sur le soutien du parti de coalition PvdA et l’idée avait également eu du soutien lors du dernier congrès VVD. Une majorité est donc en vue. La position qu’adopte le CDA est aussi une attaque contre son rival électoral VVD, observe le journal. « La politique de sécurité du VVD a échoué et les provinces en paient l’addition », indique Buma. [Voir aussi RdP du 21 novembre 2016] (VK p2)
http://www.volkskrant.nl/politiek/cda-wil-niets-weten-van-legalisering-softdrugs~a4446495/

Réunion PVV en Allemagne

Sous le titre « Wilders jette un pont vers l’Allemagne », le Telegraaf note que pour la première fois, Geert Wilders et Marine Le Pen se mettront à table avec le parti allemand Alternative für Deutschland (AFD). Selon le journal, ils se réuniront le 21 février à Coblence en Allemagne. Le FPÖ autrichien et la Lega Nord italienne participeront également à cette réunion lors de laquelle Geert Wilders prononcera un discours. A Coblence, Wilders fera la connaissance de la dirigeante AFD Frauke Petry qui n’aurait pas le soutien de tout son parti. Le membre AFD influent Alexander Gauland a déjà fait savoir hier qu’il ne souhaite pas de coopération avec Wilders et Le Pen. (Telegraaf p5)

A signaler

- Le Financieele Dagblad évoque le carton jaune que le parlement néerlandais avait voulu tirer contre une réforme proposée par la Commission Européenne dans la lutte contre l’optimisation fiscale. Seuls les parlements de cinq autres Etats membres ont suivi cet exemple, note le journal. Il s’agit du Danemark, de la Suède, du Luxembourg, de l’Irlande et de Malte. Ce n’est pas assez pour forcer la Commission Européenne a reconsidérer son projet qui désormais pourra être discuté davantage avec les ministres des Finances de tous les Etats membres. Ceux-ci auront encore la possibilité d’exprimer leur véto. (FD p6)

- Dans une lettre ouverte publiée sur les pages « opinion » de l’AD, les députés SP Arnold Merkies et Ronald van Raak sont d’avis que le plaidoyer de Jeroen Dijsselbloem pour une augmentation de l’impôt sur les sociétés est « loin d’être crédible ». Les députés observent qu’en pratique, le ministre des Finances PvdA fait complètement l’inverse [voir aussi RdP du 6 janvier 2017 ] . (AD p25)

La France dans la presse néerlandaise

- Le NRC publie un article intitulé « Le Pen cherche encore 6 millions, est-ce que son père lui viendra en aide ? » (NRC p13)

- Dans un article intitulé « Le Brexit ronge le plus grand succès de l’Union Européenne », publié à l’occasion du 30ème anniversaire du programme d’échange européen Erasmus, le NRC note que « des 3,3 millions d’étudiants qui ont profité du programme Erasmus depuis 1987, plus de 600 000 provenaient de la France ».

- Le Volkskrant note qu’une commission parlementaire belge démarre aujourd’hui une enquête sur la corruption, nommée « Kazakhgate » par les média belges. Le journal soulève la question : « Jusqu’où allait l’influence du président français Sarkozy lors de l’achat de 45 hélicoptères français par le Kazakhstan en 2009 ? ». (VK p15)

PDF - 94.6 ko
Presse néerlandaise du mercredi 11 janvier 2017
Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant (indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad(financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad(centre – 199.000 ex.)
Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL.

Rejoignez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/france.paysbas/

Dernière modification : 11/01/2017

Haut de page