Presse néerlandaise du mardi 7 mars 2017

- Trouw : Les Pays-Bas et la Turquie cherchent la confrontation.
- De Volkskrant : Trump persiste sur la même ligne avec une interdiction d’entrée modifiée.
- AD Haagsche Courant : Détérioration rapide des quartiers défavorisés.
- De Telegraaf : Des files d’attente pour l’enregistrement à l’aéroport de Schiphol.
- Het Financieele Dagblad : [Soutien de l’Etat chinois] Plaidoyer pour une enquête sur les investisseurs chinois.
- NRC Handelsblad : Combat dur pour le Telegraaf Media Groep : une offre plus élevée de De Mol.

***

Pays-Bas / Turquie

Le Trouw note en Une que « la dispute diplomatique entre les Pays-Bas et la Turquie risque de s’aggraver ». Selon une annonce, hier soir, du ministère néerlandais des Affaires étrangères, la Turquie aurait fait une demande officielle par laquelle elle sollicite la coopération des Pays-Bas à la visite de Mevlüt Cavusoglu. Le ministre turc des Affaires étrangères souhaite faire campagne pour un vote du oui lors du référendum turc qui vise le renforcement du pouvoir du président Erdogan. Le ministre Bert Koenders a rappelé que la position des Pays-Bas ne fait pas l’objet de négociation : « Nous gérons notre propre politique d’entrée. Nous considérons indésirable le fait qu’il vienne aux Pays-Bas, en tant que ministre turc, pour des activités de campagne. Ma préoccupation se situe dans le fait qu’un problème turc soit exporté. Cela a aussi un lien avec le manque de liberté d’expression dans ce pays ». Le quotidien relève que Geert Wilders a annoncé une manifestation, mercredi matin, devant l’ambassade de Turquie à La Haye. Le dirigeant du PVV souhaite que le gouvernement déclare « persona non grata » l’ensemble des membres du gouvernement turc jusqu’au 16 avril, date du référendum. [voir aussi RdP du 6 mars 2017] (Trouw p1, 4,5)
https://www.trouw.nl/democratie/nederland-en-turkije-liggen-op-ramkoers~a623b515/

A signaler

- Le Financieele Dagblad publie une interview du président de la Cour suprême néerlandaise (Hoge Raad), Maarten Feteris, qui est préoccupé par une proposition du VVD qui priverait les juges néerlandais de leur possibilité de contrôler les lois et les décisions du gouvernement sur leur conformité aux traités internationaux et au respect des droits de l’homme. (FD p1,5)

- Le Telegraaf indique que des personnalités politiques prévoient « une formation longue et difficile ». Selon l’ancien Premier ministre Dries van Agt, il est très possible que son « record »de 208 jours de formation soit battu cette fois-ci.(Telegraaf p 1,p6)

- C’est un des thèmes principaux de la campagne électorale, note le Volkskrant : « Les retraités, sont-ils négligés, ou est-ce que leur situation est meilleure que celle des jeunes ? Les deux, selon les nouveaux chiffres du CBS ». Le journal mentionne les chiffres sur l’évolution des fortunes et des revenus des personnes de 65 ans ou plus, pour la période 1995 – 2015, que le bureau central des statistiques CBS présente aujourd’hui.

La France dans la presse néerlandaise

- Sous le titre « Les ‘trois grands’ pour une Europe à plusieurs vitesses », le Trouw évoque le mini-sommet sur l’avenir de l’Europe qui s’est tenu hier à Versailles, à l’invitation de François Hollande, avec les dirigeants des gouvernements allemand, français, italien et espagnol. (Trouw p11)

- Tous les médias évoquent le rachat d’Opel par PSA. Le Telegraaf mentionne les opportunités pour l’industrie néerlandaise. (Telegraaf p21, FD p15, Trouw p14, VK p2,10,11, AD p19, NRC p2, S10).

- Les médias publient des articles sur François Fillon qui « reste le candidat de la droite ». (Telegraaf p19, Trouw p3, AD p15, NRC p14, FD p6, VK p 14).

Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant (indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad(financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad(centre – 199.000 ex.)
Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL.

Rejoignez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/france.paysbas/

Dernière modification : 07/03/2017

Haut de page