Presse néerlandaise du mardi 26 juillet 2016

Trouw : Le charbon, une énergie que Greenpeace veut interdire.
De Volkskrant : Agriculteurs : l’assurance tempête est trop chère.
AD Haagsche Courant : Les loyers continuent à augmenter.
De Telegraaf : Rançonné pour pouvoir accéder aux photos des vacances.
Het Financieele Dagblad  : Les marchés se préparent pour le test de résistance.
Het NRC Handelsblad : L’Allemagne mise à l’épreuve.

* * *

Turquie

Le NRC note qu’en une semaine et demie plusieurs bâtiments du mouvement Gülen aux Pays-Bas ont été l’objet de tentatives de destruction, comme des incendies ou des fenêtres cassées. Rotterdam est la ville la plus touchée, suivie d’Utrecht. Le député PvdA Ahmed Marcouch souhaiterait que ces tentatives soient traitées comme des « affaires terroristes ». Il appelle les organisations religieuses turques à condamner plus fermement ces manifestations violentes. Dans un entretien avec le NRC, l’ambassadeur de Turquie aux Pays-Bas, Sadik Arslan, estime que c’est aux autorités néerlandaises d’intervenir : « je ne sais pas qui sont les coupables. Nous avons toujours appelé tous les Turcs aux Pays-Bas à réagir paisiblement et utiliser leurs droits démocratiques ». L’ambassadeur a également exprimé sa déception sur « le manque de solidarité du gouvernement néerlandais après le coup d’Etat manqué ». Sur les activités du mouvement Gülen aux Pays-Bas, l’ambassadeur estime que « ce mouvement représente une menace, comme dans chaque pays où il opère ». Il est d’avis que le gouvernement néerlandais « ne devrait pas permettre que les établissements scolaires de Gülen soient financés avec l’argent du contribuable néerlandais (…) ». http://www.nrc.nl/nieuws/2016/07/25/turkse-ambassadeur-voorlopig-negeren-we-kritiek-uit-europa-3388426-a1513232
https://www.nrc.nl/nieuws/2016/07/25/gulenpanden-nederland-doelwit-van-vernielingen-3387608-a1513303

Culture de cannabis

Des agriculteurs dans le Brabant septentrional sont fréquemment contactés par des criminels qui souhaitent utiliser les bâtisses vides pour y cultiver du cannabis ou produire de l’extasy, note le NRC.
Le quotidien ajoute que pour beaucoup d’agriculteurs la tentation est grande. Le maire d’Hilvarenbeek explique que, dans le secteur de l’élevage du bétail où des fusions et expansions à grande échelle ont actuellement lieu, les éleveurs doivent faire un choix : expansion ou fermeture. Beaucoup de granges et d’étables sont inoccupées. Ces derniers mois, des dizaines d’agriculteurs ont reçu une lettre dans laquelle son auteur propose une somme de 35.000 euros par trimestre pour 200M2 en plus des 1.500 euros de loyer mensuel. (p10-11)

A signaler

- L’organisation d’entrepreneurs de l’industrie technologique (FME) a exprimé ses préoccupations par rapport au Brexit. Après l’Allemagne et la Belgique, le Royaume-Uni est le plus grand client des Pays-Bas avec un chiffre d’affaires de 70 milliards d’euros. La présidente du FME Dezentjé Hamming craint surtout de nouvelles barrières commerciales. (FD p3)
- La confédération syndicale FNV s’inquiète de la « vague de faillite » dans le domaine de l’aide et soins à domicile. Ces derniers six mois, 17.000 employés auraient perdu leur emploi. Le FD explique que les communes sont depuis le début de 2015 responsables de la mise en œuvre de la loi sur le soutien sociétal (Wmo). Le transfert des responsabilités de l’Etat aux communes était accompagné de plusieurs milliards d’euros d’économies. (FD p3)
- Le Telegraaf relève en Une que « des dizaines de milliers de Néerlandais sont victimes de logiciels malveillants qui prennent en otage des données personnelles. En payant une somme d’argent, les cybercriminels rendent de nouveau les données accessibles.
- Le Volkskrant note en Une que nulle part ailleurs en Europe les agriculteurs sont aussi mal assurés contre des intempéries que les agriculteurs néerlandais. Selon le RVO, seulement 3% des agriculteurs (1720 cultivateurs et horticulteurs) ont voulu étendre les garanties de leur assurance, alors que les Pays-Bas compte environ 50.000 exploitations qui pourraient être intéressées par de telles garanties.
- A la Une du Trouw, la directrice partante de Greenpeace Pays-Bas, Sylvia Borren, plaide pour une interdiction par la loi d’énergie produite par les centrales au charbon.

La France dans la presse néerlandaise

- La presse en ligne évoque l’attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray.

PDF - 80 ko
Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant (indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad(financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad(centre – 199.000 ex.)
Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL.

Rejoignez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/france.paysbas/

Dernière modification : 09/08/2016

Haut de page