Presse néerlandaise du lundi 8 février 2016

Trouw  : Corée du Nord : Les grands leaders mondiaux agacés par le lancement de la fusée.
De Volkskrant : Alep : Fuir pour les Russes.
AD Haagsche Courant : Moins de sanctions pour les trafiquants d’êtres humains.
De Telegraaf : Le système informatique de la police a été piraté.
Het Financieele Dagblad : Des propriétaires de grandes chaînes veulent prendre des risques pour reprendre V&D.

* * *

Crise migratoire

La presse évoque les frappes russes à Alep et la fuite de ses habitants vers la Turquie. La NOS invoque sur son site les préoccupations du ministre des Affaires étrangères Bert Koenders, qu’il a exprimées pendant une réunion à Amsterdam avec ses homologues européens. Il craint les conséquences humanitaires des attaques du régime du président Assad avec l’aide de la Russie. La NOS note que, pour le ministre Koenders, ce n’est pas un hasard si l’attaque à eu lieu au moment où des négociations de paix débutaient : « Les bombardements ont pour objectif de créer une nouvelle réalité au sol, bénéfique pour le régime d’Assad ». Il a souligné que les réfugiés syriens devaient être accueillis. Le FD de samedi (p6) se fait l’écho des propos du Premier ministre Rutte sur l’accueil des réfugiés en Turquie. Il estime que « les Turcs ont fait beaucoup d’efforts » et que « l’Europe n’y a pas beaucoup contribué ». Le FD retient que, mercredi prochain, Mark Rutte reçoit son homologue turc Ahmet Davutoglu à Amsterdam pour évoquer les moyens d’endiguer le flux de réfugiés de la Turquie vers les îles grecques. Dans ce contexte, le NRC de samedi (p10) publie, sous le titre « Supprimez aussi la cause du flux migratoire », un entretien avec le ministre des Affaires étrangères turc, Mevlüt Çavusoglu, et sous le titre « La Russie nous met tous au défi » (p 11), un entretien avec le Secrétaire-général de l’OTAN, Jens Stoltenberg.

Référendum sur le traité d’association avec l’Ukraine du 6 avril 2016

L’AD (p6) note que D66 a donné samedi à Leyde le coup d’envoi de sa campagne pour un « oui » au traité d’association avec l’Ukraine. Le chef de file du parti Alexander Pechtold, qualifie le mutisme du gouvernement autour du référendum d’ « incompréhensible » et d’ « imprudent ». En distribuant des dépliants avec des arguments en faveur du traité il souhaite informer le public sur les avantages du traité. Harry van Bommel du SP, qui plaide pour un « non » au traité, préfère encore attendre quelques semaines. Quant aux partis ChristenUnie et SGP, ils n’ont pas l’intention de descendre dans la rue pour faire campagne. Ils ont voté pour le traité mais sont critiques à l’égard de l’Europe et contre des référendums. Le PvdA et GroenLinks sont pour le traité mais leurs campagnes se dérouleront surtout sur le web et les médias sociaux. Le journal observe que le CDA n’a pas demandé de subventions pour faire campagne. Hans Janssens estime que « c’est aux partis politiques de prendre position et de voter pour ou contre quelque chose ». L’AD rappelle que le Premier ministre Rutte ne souhaite pas distribuer des dépliants ou organiser de grandes actions onéreuses mais qu’au sein du ministère des Affaires étrangères, une cellule d’action a été mise en place sous la direction de Hans Doctor. Il connaît bien l’Ukraine et cordonnera les contacts avec les médias des membres du gouvernement.

Réorganisation de la police

Sous le titre « Du népotisme, de l’ivresse du pouvoir et de l’idéalisme », le Volkskrant de samedi (P8, p9, p10) consacre un dossier à « la plus grande réorganisation dans l’histoire des Pays-Bas » : « La police nationale devait être le fleuron du ministre Opstelten et du directeur de la police Gerard Bouman. Cinq ans plus tard, la réorganisation s’est enlisée. Le malaise parmi les agents de police est grand, les coûts ont explosé. Cette semaine, Bouman a officiellement quitté son poste. Comment rien, ni personne, n’ont pu arrêter deux hommes avec une mission ».

A signaler

- Pendant un talkshow local, Henk Kamp (VVD), ministre des Affaires économiques, a annoncé son intention de quitter la politique nationale après les élections de mars 2017. L’AD (p12) rappelle que Kamp a été actif dans la politique pendant 33 ans. Il a occupé un poste de ministre dans les gouvernements Balkenende I, II et III, dans Rutte I et, actuellement, dans le gouvernement Rutte II.
- Suite à un énième incident pendant un match de football, le Telegraaf (p1) note que la fédération néerlandaise de football KNVB veut que le gouvernement, à l’instar de l’Angleterre, sanctionne plus sévèrement les hooligans.

PDF - 158.7 ko
Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant (indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad(financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad(centre – 199.000 ex.)
Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL.

Rejoignez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/france.paysbas/

Dernière modification : 24/02/2016

Haut de page