Presse néerlandaise du lundi 3 octobre 2016

Trouw : Le coût de la consommation d’alcool pour la société est estimé à 2,5 milliards d’euros.
De Volkskrant : Education : Des milliers d’enfants restent inutilement à la maison.
AD Haagsche Courant : Bizutage : Audition sur l’association des étudiants Aloysius.
De Telegraaf : Notre permis de conduire sur notre téléphone portable.
Het Financieele Dagblad : PWC fait appel à l’intelligence artificielle pour les rachats.

* * *

MH17 / rapport du Joint Investigation Team

Les tensions entre la Russie et les Pays-Bas montent rapidement, note la presse de samedi. Quelques heures après que le ministre Koenders eut convoqué l’ambassadeur russe au ministère des Affaires étrangères vendredi, suite à « la critique non fondée sur l’enquête » de la Russie, qui avait qualifié l’enquête de « partiale et politiquement motivée », la Russie a convoqué l’ambassadeur néerlandais lundi au ministère des Affaires étrangères russe. Vendredi, après le conseil des ministres, Lodewijk Asscher, vice-Premier ministre, avait qualifié la réaction russe d’ « au-dessous de tout niveau ». Pour le NRC « c’est la première fois que les Pays-Bas utilisent des propos aussi durs ». Il observe que le gouvernement essaie ainsi de répondre à la demande de la Deuxième Chambre qui avait insisté sur une attitude plus dure vis-à-vis de la Russie. Le Volkskrant de ce matin note que la ministre australienne des Affaires étrangères, Julie Bishop, a déclaré sur la chaîne australienne ABC qu’elle pense que les noms des responsables du crash du vol MH17 seront connus avant la fin d’année ou au début de l’année prochaine. Elle souhaite la création d’un tribunal international pour juger les coupables. (NRC p3 ; Tg p1, p5 ; FD p19 ; Vk p2)

Expérimentations avec le revenu minimum de solidarité

Le Volkskrant et le FD de samedi évoquent l’expérimentation des villes d’Utrecht, de Wageningen, de Tilburg et de Groningue qui consiste à permettre aux bénéficiaires du revenu minimum de solidarité dans leur ville, de déployer des activités supplémentaires leur permettant des à-côtés jusqu’à 200 euros par mois sans perdre leur droit au revenu minimum de solidarité. Dans une lettre à la Deuxième Chambre, la secrétaire d’Etat aux Affaires sociales, Jetta Klijnsma, confirme le consentement de l’Etat. Les villes estiment que la « loi sur la participation » actuelle, en obligeant les bénéficiaires d’une aide d’Etat à chercher activement du travail ou à faire du volontariat sous peine de sanctions, est trop rigide et oblige les villes à consacrer beaucoup de temps aux contrôles. Les quatre villes disposent de deux ans pour explorer avec leurs universités la meilleure façon de réinsérer professionnellement ces bénéficiaires du revenu minimum de solidarité. Vendredi, une délégation française a rendu visite à Utrecht pour discuter de l’expérimentation. Le FD précise qu’en France, la discussion sur le revenu universel de base a repris de l’ampleur après la publication d’un rapport sur la suppression d’emplois à cause de la robotisation. Les deux quotidiens soulignent la différence entre cette expérimentation, qui ne vise qu’un certain groupe de la population, et l’introduction d’un revenu universel de base qui vise toute la population. (FD p11 ; Vk p28-29)

A signaler

-  Toute la presse évoque la mort du photographe néerlandais Jeroen Oerlemans, abattu par un tireur de Daech à Syrte en Libye où il s’était rendu pour un reportage pour le magasine belge Knack.

-  Schiphol s’attend à ce que le nombre de mouvements maximaux toléré, établi à 50.000 d’ici 2020, soit déjà atteint fin 2017. (Volkskrant de samedi p 33)

-  Le gouvernement prolonge la contribution néerlandaise à la mission de l’OTAN en Afghanistan, note le FD de samedi. Les Pays-Bas, actifs en Afghanistan depuis 2002, continueront également à soutenir financièrement la reconstruction de lAfghanistan. (p8)

-  Le FD de ce matin observe que la Cour des Comptes met l’huile sur le feu dans la discussion sur la nocivité de la politique gouvernementale de ces derniers six ans sur l’économie. Dans son rapport, publié aujourd’hui, la Cour des Comptes note que les mesures d’austérité des gouvernements Rutte I et II ont effectivement généré des finances publiques saines, mais il estime aussi que ses effets sur la croissance économique doivent être examinés. (p1)

-  Sous le titre « Le gouvernement freine, alors que la Chambre accélère », le Trouw consacre ce matin un article au nombre de propositions de loi qui a fortement augmenté en septembre en vue des élections de mars 2017. (p7)

-  La presse de samedi retient les menaces reçues par la médiatrice pour enfants Magrite Kalverboer après la publication de son rapport sur l’influence négative du personnage de Zwarte Piet (Pierre noir), pouvant inciter au racisme et auharcèlement à l’école. Plusieurs parents ont déposé plainte. Dans un entretien avec le Volkskrant, elle explique que ce sont surtout les adultes qui mènent ce débat alors que les enfants acceptent très bien un Zwarte Piet peint dans une autre couleur que le noir. La chaîne de supermarchés Jumbo a décidé de boycotter cette année toute image de Saint-Nicolas ou de Zwarte Piet.

-  Le Trouw cite en Une le rapport du RIVM (institut de santé publique et environnement), publié ce jour, sur la consommation de l’alcool et ses coûts pour la société.

La France dans la presse néerlandaise

-  Le site nu.nl note que le maire d’Utrecht, Jan van Zanen, recevra la médaille de Chevalier dans l’Ordre national de la Légion d’honneur pour son aide dans la préparation du Grand Départ du Tour de France d’Utrecht en juillet 2015.

PDF - 61.2 ko
Presse néerlandaise du lundi 3 octobre 2016
Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant (indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad(financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad(centre – 199.000 ex.)
Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL.

Rejoignez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/france.paysbas/

Dernière modification : 03/10/2016

Haut de page