Presse néerlandaise du jeudi 8 janvier 2015

  • Trouw : Une attaque de sang-froid qui touche l’Europe au cœur.
  • De Volkskrant : Attentat contre la démocratie.
  • AD Haagsche Courant : Nous sommes tous Charlie.
  • De Telegraaf : Un attentat sanglant contre notre liberté.
  • Het Financieele Dagblad : Courage civil.

* * *

Charlie Hebdo

Tous les médias néerlandais reviennent sur l’attentat contre la revue satirique Charlie Hebdo, hier à Paris, qui a coûté la vie à douze personnes : reconstruction des événements, hommages sous forme de chroniques et de dessins de presse, mais aussi réactions et analyses.

  • L’Algemeen Dagblad reprend les mots du roi Willem-Alexander, qui se dit « profondément choqué » par cet attentat et assure la France du soutien du peuple néerlandais « dans la défense des valeurs démocratiques » à la base des deux sociétés. Le journal cite également le premier ministre Mark Rutte, qui parle d’un « acte abominable et d’une grande lâcheté affectant chacun de nous ». Le Financieele Dagblad, lui, signale que Geert Wilders a réclamé un débat à la Deuxième Chambre sur la capacité et la volonté des Pays-Bas à prévenir de tels attentats. Le quotidien ajoute que le leader du PVV se demande combien de temps il faudra « pour que Rutte et les autres dirigeants occidentaux se rendent compte que ça suffit, que c’est la guerre et qu’il faut se défendre ». Quant au Telegraaf, il note l’appel d’Eberhard van der Laan, le maire d’Amsterdam, à « ne pas se laisser intimider » et la réaction de son collègue de Rotterdam, Ahmed Aboutaleb, à l’intention de ceux qui ne se plaisent pas ici et qui n’apprécient pas les journaux publiés par des humoristes : « Dégagez ! ». (AD, p. 4 ; FD, p. 7 ; TG, p. 2)
  • Le Volkskrant retrace l’histoire de l’extrémisme islamique en France, le pays d’Europe qui compte le plus grand nombre de musulmans (cinq millions) et de candidats au djihad partis combattre en Syrie (entre 700 et 1000). Le journal évoque les attentats de la rue des Rosiers en 1982 et du métro Saint-Michel en 1995, rappelant également que la France s’expose aux représailles par sa présence au Moyen-Orient dans la lutte contre Daech, ainsi qu’au Mali. Dans le Telegraaf, un ancien membre des services secrets néerléndais, expert du djihadisme, explique que les Pays-Bas ne sont pas préparés à des actes terroristes de type « commando », faute de moyens et d’effectifs. Quant au Trouw, il affirme que les attentats suicides ont fait leur temps et que les terroristes veulent pouvoir « continuer à tuer », citant l’exemple de Mohammed Merah et de Mehdi Nemmouche, l’auteur de la tuerie au musée juif de Bruxelles (VK, pp. 6-7 ; TG, p. 8, Trouw, p. 4)
  • Comme la plupart des autres journaux, l’Algemeen Dagblad évoque les rassemblements populaires organisés de manière spontanée en France ainsi qu’ailleurs dans le monde, et signale que des manifestations auront lieu aujourd’hui à 18h à Amsterdam, Rotterdam et Haarlem en même temps que celle de Paris. (AD, p. 3)

A signaler :

  • Le Trouw note qu’un deuxième journaliste travaillant pour des médias néerlandais a été brièvement arrêté en Turquie pendant la visite du ministre des Affaires étrangères Bert Koenders. (Trouw, p. 13)
  • Le Volkskrant signale que Dominic Ongwen, bras droit du chef terroriste Joseph Konya au sein de l’Armée de Résistance du Seigneur, a été arrêté par les autorités de la République Centrafricaine. (VK, p. 14)
  • Le Financieele Dagblad indique que le FMI appelle les Pays-Bas à libéraliser totalement le secteur immobilier locatif, la pénurie de logements disponibles obligeant les ménages à s’endetter lourdement pour acheter. (FD, p. 11)
Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant (indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad(financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad(centre – 199.000 ex.)
Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL.

Dernière modification : 08/01/2015

Haut de page