Presse néerlandaise du jeudi 7 avril 2016

- Trouw : Oui : 38,1% - Non : 61,1%
- De Volkskrant : Le Non a gagné.
- AD Haagsche Courant : Des résultats sanguins inquiétants aux alentours de l’usine Dupont.
- De Telegraaf : « Njet » contre l’Ukraine.
- Het Financieele Dagblad : Un membre du conseil de surveillance d’ABN est mentionné dans les Panama Papers.
- NRC Handelsblad : A Roelofarendsveen, les électeurs font la queue devant le bureau de vote.

* * *

Référendum consultatif sur le traité d‘association avec l’Ukraine

Résultats : Toute la presse évoque la victoire des opposants au traité. La chaîne d’actualités NOS note sur son site, « Tous les votes ont été comptés, le traité a été rejeté ». Il précise que 61,1% des électeurs ont voté contre et 38,1% pour le traité. 0,8% ont rendu un bulletin blanc. Le pourcentage de participation était de 32,2%. Le Volkskrant relève la réaction du Premier ministre Rutte : « C’est une victoire convaincante pour les opposants au traité (…) Avec une telle victoire, nous ne pouvons ratifier le traité tel quel (…) nous devons trouver une solution acceptable pour tous les partis en Europe, pour l’Ukraine et pour tout le monde ». Le Volkskrant observe qu’il s’agit d’un référendum consultatif et que, de ce fait, il n’est pas contraignant. Mais Diederik Samson (PvdA) estime que la coalition devra en tenir compte : « Les résultats démontrent que les gens ne veulent vraiment pas de l’Ukraine dans l’UE ». Halbe Zijlstra, VVD, estime également « qu’il faut faire quelque chose avec les résultats ». Dans le Telegraaf, l’eurodéputé Hans van Baalen (VVD) « déconseille Bruxelles à intervenir ». Il voit deux raisons pour lesquelles les gens ont voté contre le traité : l’angoisse d’une adhésion de l’Ukraine à l’UE, les coûts et la corruption. « Si le gouvernement néerlandais ratifie l’accord, il faut que ce soit clair qu’une adhésion n’est pas prévue et que l’UE sera très sévère en cas de corruption ». Le FD rappelle qu’après le Danemark, les Pays-Bas sont le deuxième pays à dire indirectement « non » à l’Union européenne : « tous les regards sont désormais tournés vers la Grande-Bretagne qui pourra s’exprimer le 23 juin (…). Pour la Commission européenne il s’agît d’un revers ». Comme le Volkskrant, le FD annonce la préparation d’un prochain référendum par les opposants au « partenariat transatlantique de commerce et d’investissement » entre les Etats-Unis et l’Union européenne, le TTIP. Le Platform TTIP-referendum a déjà récolté 67.000 signatures. Les initiateurs sont Meer Democratie, Milieudefensie, Foodwatch et le Transnational Institute. Ils s’opposent à ce partenariat parce qu’il mettrait en danger la démocratie, le système social, la sécurité alimentaire et le bien-être des animaux.

A signaler

- Le FD et le Trouw notent en Une que Bert Meerstadt, membre du conseil de surveillance de la banque ABN Amro et ancien PDG des NS (chemins de fer néerlandais) figure dans les Panama Papers comme premier actionnaire de la société Morclan Corporation, créée par Mossack Fonseca, aux Îles Vierges. Sous le titre « Je n’y comprends rien, je ne suis pas concerné », le Trouw et le FD publient un entretien avec Bert Meerstadt.

- L’AD consacre sa Une aux « résultats des tests sanguins inquiétants » de deux personnes qui habitent depuis 32 ans à côté de l’usine Dupont à Dordrecht. Les tests révèlent une forte concentration de PFOA (acide perfluorooctanoïque). Des experts souhaitent que toutes les personnes qui habitent à proximité de l’usine soient soumises à des tests.

- Tous les quotidiens évoquent le débat parlementaire aujourd’hui avec le ministre de la Sécurité et de la Justice, Ard van der Steur. Pour le Volkskrant « le ministre se bat aujourd’hui pour sa survie ». le NRC précise que le débat de la semaine dernière a dû être interrompu parce que le ministre ne disposait pas de suffisamment d’éléments de réponse aux questions sur la présence, aux Pays-Bas en 2015, d’un des frères el-Bakraoui, impliqués dans les attentats à Bruxelles et à Paris. Le NRC explique que ce n’est pas tant les réponses erronées du ministre qui inquiètent les députés, mais plutôt le cumul de toutes ces erreurs qui, selon Alexander Pechtold de D66, donne l’image d’une mauvaise organisation et des problèmes de communication au ministère. Pendant le débat, la Deuxième Chambre veut surtout s’assurer que la sécurité des Pays-Bas est entre de bonnes mains chez Van der Steur.

La France dans la presse néerlandaise

- Le Volkskrant publie dans son supplément V (p14-15) un article très élogieux sur deux modèles de Renault : la Mégane et le Talisman.

- Le Trouw note que le gouvernement français a retiré la nomination de « son candidat homosexuel » Laurent Stefanini auprès du Vatican. Il représentera désormais la France auprès de l’Unesco.

- Le Telegraaf (p5) consacre un article à quatre amies néerlandaises qui ont été détroussées à Aubervilliers.

- Les quotidiens néerlandais retiennent que les clients de prostituées seront désormais sanctionnés en France.

PDF - 59.2 ko
Presse néerlandaise du jeudi 7 avril 2016
Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD Haagsche Courant (indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad(financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad(centre – 199.000 ex.)
Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL.

Rejoignez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/france.paysbas/

Dernière modification : 08/04/2016

Haut de page