Presse néerlandaise du jeudi 19 novembre 2015

Trouw  : Le nom Abaaoud surgit partout.
De Volkskrant : Un nombre d’amendes record pour les sociétés pharmaceutiques.
AD Haagsche Courant : Le cerveau est-il mort ?
De Telegraaf : L’argent va à la sécurité.
Het Financieele Dagblad : Le soutien du gouvernement néerlandais pour KLM est mauvais pour Schiphol.
NRC Handelsblad : Grande action anti-terroriste à Paris.

* * *

Gaz de Groningue

Le Conseil d’Etat estime que le gouvernement a pris « des risques de sécurité inutiles » avec ses prévisions d’extraction de gaz dans la province de Groningue et demande au gouvernement de réduire la production des 33 milliards de m3 prévus à 27 milliards de m3 pour la période du 1er octobre 2015 au 30 septembre 2016. Le NRC rappelle que le Conseil d’Etat a reçu 41 plaintes de la part de la province de Groningue, de 12 communes touchées par les tremblements de terre, des particuliers et des associations d’habitants et observe que, chaque année, Groningue enregistre 50 secousses. Il note également que, depuis 1963, l’extraction de gaz a généré pour l’Etat 280Mds€. Le FD précise que cette décision du Conseil signifie une perte de revenus de 1Md€ pour l’Etat.

Attentats de Paris

Les journaux consacrent beaucoup d’articles factuels à l’assaut, hier, à Saint-Denis. Dans ce contexte, le FD publie des portraits de François Molin, procureur de la République de Paris, et de Patrick Calvar, directeur général de la Sécurité intérieure : « deux hommes expérimentés en matière de lutte contre le terrorisme ».

Espace Schengen

Le Telegraaf évoque le projet d’un « mini-Schengen » et note que les Pays-Bas discutent avec l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique et le Luxembourg des possibilités de renforcer leurs contrôles aux frontières ou la mise en place de quotas de demandeurs d’asile. Le site bnr.nl cite le ministre Koenders (Affaires étrangères). Il préfère éviter le terme mini-Schengen, en mettant l’accent sur la solidarité au sein de l’Union européenne et sur le renforcement des frontières extérieures et des centres d’enregistrement. Selon le ministre, l’espace Schengen est remis en question du fait que certains pays ont fermé leurs frontières. En cherchant une autre approche, le Benelux, l’Allemagne et l’Autriche souhaitent sauver Schengen. http://www.bnr.nl/nieuws/vluchtelingen/194227-1511/met-een-mini-schengen-sluit-je-bondgenoten-buiten. L’AD (p6 et 7) publie un entretien avec le ministre.

A signaler

- KLM-Schiphol  : Tim Clark, président de la compagnie aérienne Emirates, estime à la Une du FD que le gouvernement néerlandais, avec son soutien à KLM, freine la croissance de compagnies telles qu’Easyjet, Ryanair et Emirates. Il craint, qu’avec le temps, cela porte préjudice à l’économie néerlandaise : « l’Etat néerlandais doit se demander s’il veut donner la priorité aux intérêts de son aéroport national, dont il est actionnaire, ou aux intérêts d’une compagnie aérienne, cotée en bourse, entre les mains des étrangers ».

- Réseau diplomatique néerlandais : Le NRC (p14) évoque les débats prévus cette semaine à la Deuxième Chambre avec le ministre Koenders (Affaires étrangères) sur son budget et observe qu’on parlera désormais d’une augmentation du budget du réseau diplomatique au lieu d’une réduction.

PDF - 155.3 ko
Cette revue de presse est réalisée à partir des quotidiens suivants : Trouw (chrétien progressiste – 105.000 ex.) ; De Volkskrant (centre gauche – 262.000 ex.) ; AD
Haagsche Courant
(indépendant populaire – 430.000 ex.) ; De Telegraaf populaire – 605.000) ; Het Financieele Dagblad(financier - 62.500 ex.) ; NRC-Handelsblad(centre – 199.000 ex.)
Cette revue de presse ne prétend pas à l’exhaustivité et ne reflète que des commentaires ou analyses parus dans la presse néerlandaise, qui n’engagent en rien le point de vue propre de l’ambassade de France aux Pays-Bas.

Suivez nous sur www.twitter.com/FranceinNL.

Rejoignez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/france.paysbas/

Dernière modification : 03/12/2015

Haut de page