Nos priorités : les échanges commerciaux et la promotion du français [nl]

Dans une interview publiée par le Telegraaf du 24 novembre 2012, l’ambassadeur de France, Pierre Ménat, a exposé sa volonté d’améliorer la position de la France sur le marché néerlandais.

Il a notamment créé à cet effet unConseil économique : « La diplomatie économique bénéficie de la plus haute priorité. Et c’est bien nécessaire. Nous allons réunir toutes nos forces commerciales ».

L’ambassadeur rappelle qu’au « début du mois de novembre le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a lancé le Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi. Ce pacte prévoit 35 mesures pour renforcer la compétitivité et prévoit des crédits impôts et des facilités de financement pour les PME ».

Il indique que la France et les Pays-Bas entretiennent « de très bonnes relations économiques et politiques. Le reproche selon lequel nous Français serions trop protectionnistes est absurde, même si nous devrions tourner un peu plus notre regard vers l’extérieur. »

La promotion de la culture et surtout de la langue françaises occupe une place importante dans les projets de l’ambassadeur : « Le plus préoccupant de tout cela est le fait que la langue française est devenue un sujet d’inquiétude dans l’enseignement universitaire néerlandais. Annuellement, il n’y a que 800 étudiants inscrits ». Pour mémoire, en dépit de la barrière linguistique, il y a en France environ 1800 filiales d’entreprises néerlandaises, qui ont permis la création de 300.000 emplois.

Dernière modification : 19/12/2012

Haut de page