La population [nl]

Au 1er janvier 2016, la France compte 66,6 millions d’habitants, dont 64,5 millions vivent en métropole et 2,1 millions dans les cinq départements d’outre-mer. Au cours de l’année 2015, la population a augmenté de 247 000 personnes, soit une hausse de 0,4 %. Le nombre de naissances diminue légèrement par rapport à 2014 (- 19 000) et s’établit à 800 000 en 2015. Le nombre de décès augmente fortement (+ 41 000) et atteint 600 000 en 2015. Il n’avait jamais été aussi élevé depuis l’après-guerre. Le solde naturel, différence entre les nombres de naissances et de décès, est le plus faible depuis 1976. Pour autant, il reste le principal moteur de la croissance démographique, bien supérieur au solde migratoire.

La fécondité française se maintient à un niveau élevé par rapport aux autres pays européens, même si l’indicateur conjoncturel de fécondité passe sous la barre des 2 enfants par femme. Il s’établit à 1,96 en 2015, retrouvant à peu près son niveau de 2005. L’âge moyen à l’accouchement, en constante augmentation, atteint 30,4 ans.

Sous l’effet du surcroît de mortalité enregistré aux âges élevés en 2015, l’espérance de vie à la naissance diminue nettement, à la fois pour les femmes (- 0,4 an) et pour les hommes (- 0,3 an). Elle s’établit à 85,0 ans pour les femmes et 78,9 ans pour les hommes.

Si le nombre de mariages entre personnes de sexe différent reste stable entre 2014 et 2015 (231 000), les mariages de personnes de même sexe sont moins nombreux (8 000 en 2015). Ainsi, le nombre de mariages décroit très légèrement en 2015.

La France compte 57 unités urbaines de plus de 100 000 habitants. Les 3 premières sont :

Unités urbainesPopulation en 2010
1. Paris 10,4 millions
2. Marseille-Aix-en-Provence 1,5 million
2. Lyon 1,5
3. Lille 1,1 million

Densité : 118 Hab/km2

Situation démographique (2015)

Naissances : 800 000
L’indicateur conjoncturel de fécondité est de 1,95 enfants par femme avec un âge moyen de la mère de 30,4 ans
Taux de natalité : 11,8 ‰
Décès : 600.000
Taux de mortalité : 9,6‰
Mariages : 239.000
Pacs : 167.400
Divorces (2013) : 124 948

La structure des ménages selon le type de famille (2010)

- 26,8 % Couples avec enfant(s)
- 14,2 % chez les hommes 19,6 % chez les femmes Personnes seules
- 25,9 % Couples sans enfant
- 8,3 % Familles monoparentales

image 300 x 197 - JPEG

Répartition par groupes d’âges (2014)

- 18,5 % moins de 15 ans
- 6,1 % de 15 à 19 ans
- 5,9 % de 20 à 24 ans
- 6,0 % de 25 à 29 ans
- 6,2 % de 30 à 34 ans
- 6,2 % de 35 à 39 ans
- 7,0 % de 40 à 44 ans
- 6,9 % de 45 à 49 ans
- 6,7 % de 50 à 54 ans
- 6,4 % de 55 à 59 ans
- 6,2 % de 60 à 64 ans
- 5,3 % de 65 à 69 ans
- 3,6 % de 70 à 74 ans
- 9,1 % de 75 ans ou plus

Principales religions

La République française est un Etat laïque, où toutes les confessions religieuses sont représentées.

Population active

La France compte environ 28,35 millions d’actifs. Au sein de cette catégorie, on dénombre 25,7 millions de salariés et 2,8 millions de demandeurs d’emploi, soit 9,8 % de la population active (2012). Le taux d’activité s’élève à 75,3% pour les hommes et 66,6% pour les femmes.

- En savoir plus : site internet de l’INSEE

Catégories socio-professionnelles (2012)

- 28,1 % Employés
- 20,8 % Ouvriers
- 24,7 % Professions intermédiaires
- 18,0 % Cadres et professions intellectuelles
- 6,5 % Artisants, commerçants, chefs d’entreprise
- 2,0 % Agriculteurs-exploitants

Syndicalisme

La France compte environ 1,38 millions de personnes affiliées à des syndicats, soit 5 % de la population active. C’est le taux le plus faible des pays de l’Union européenne.

Les principales centrales syndicales sont :
- la CGT (Confédération générale du travail)
- la CFDT (Confédération démocratique du travail)
- FO (Force ouvrière)
- la CFTC (Confédération française des travailleurs chrétiens)
- la FSU (Fédération syndicale unitaire).

Dernière modification : 08/02/2016

Haut de page