« La France dans les échanges internationaux » - Présentation des chiffres 2015 du commerce extérieur de biens et services par Matthias Fekl (5 février 2016) [nl]

Le secrétaire d’État chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger Matthias Fekl a présenté pour la première fois de manière simultanée les chiffres annuels du commerce extérieur de biens (Douanes) et des services (Banque de France).

Cette communication permet de dresser un portrait complet de la situation de la France dans les échanges internationaux en 2015. En adoptant la présentation officielle en vigueur dans les principaux pays développés (Etats-Unis, Allemagne, Royaume-Uni, etc.), le gouvernement favorise ainsi une meilleure prise en compte de l’insertion de la France dans les échanges internationaux.

Principaux chiffres clés
- Déficit des échanges de biens et services de la France réduit à -9,4 Md€ en 2015, soit son plus bas niveau depuis 10 ans. (Point haut : -41 Md€ en 2011)

- Solide excédent dans les services : 13,8 Md€. Ce dernier se réduit toutefois par rapport à 2014 principalement du fait du repli de l’excédent dans les services aux entreprises et les transports et voyages.

- Excédent lié aux activités de négoce en progression : 24,9 Md€ en 2015 après 21 Md€ en 2014.

- Déficit commercial de la France se réduit de plus de 20% entre 2014 et 2015 pour atteindre -45,7 Md€. 4e année consécutive de réduction.

- Dynamisme retrouvé des exportations de biens et services : +4,5% en valeur par rapport à 2014 et +5,9% en volume.

- Augmentation importante du nombre d’entreprises exportatrices en 2015 qui passe de 121000 à 125000 (soit +3,1%). C’est notamment le fait d’un afflux de nouveaux exportateurs, particulièrement dans le secteur des services et du commerce. Plus haut niveau depuis 2003.

- Pour la première fois depuis 8 ans, le solde de la balance courante de la France devrait être quasiment à l’équilibre en 2015.

- En ce qui concerne les biens, les exportations françaises (+4,3%) progressent plus vite que le commerce mondial (+2,6%), freiné par le ralentissement dans les émergents.

- La part de marché de la France est stabilisée à 3,1% au niveau mondial.

En termes géographiques, la croissance des exportations françaises est principalement soutenue cette année par les économies avancées, notamment l’Union européenne et les États-Unis. Parmi les économies émergentes, ce sont la Turquie et la Chine qui ont le plus contribué à la hausse de nos exportations, en dépit du ralentissement des importations chinoises en 2015.

PDF - 2 Mo
Télécharger le dossier de presse « La France dans les échanges internationaux » - (PDF, 2 Mo)

- En savoir plus : http://www.diplomatie.gouv.fr

Dernière modification : 09/02/2016

Haut de page