6ème Forum Mondial de l’Eau : Le temps des solutions (Marseille, du 12 au 17 mars 2012) [nl]

6ème Forum mondial de l'Eau

Forum mondial de l’eau de Marseille - Bilan (12 au 17 mars 2012)


Henri de Raincourt, ministre chargé de la Coopération, a participé vendredi 16 mars 2012 à la clôture du 6e Forum Mondial de l’Eau.

Il a clôturé la « conférence parlementaire » aux côtés de près de 250 parlementaires du monde entier (12h30).

Lire le discours de clôture d’Henri de Raincourt

Puis, il a ouvert la « session des engagements » du Forum (14h30) qui permettra de synthétiser les propositions des différentes parties prenantes du Forum.

Session « Des solutions aux engagements » - Lire l’intervention d’Henri de Raincourt

Au préalable, le ministre a rencontré les ONG travaillant dans le secteur de l’eau et de l’assainissement :

- M.Laurent Chabert, directeur d’Eau Vive, membre de Coalition Eau,
- M.Alain Boinet, président de Solidarités International,
- M.Emmanuel Poilane, directeur de France Libertés,
- MmeBénédicte Hermelin, directrice du GRET et vice-présidente de Coordination SUD.

Cette rencontre a été l’occasion d’un échange informel sur les résultats du Forum et le suivi qui devra être mis en place.


Le Forum mondial de l’eau est la plus importante manifestation internationale consacrée à l’eau et à l’assainissement. Il est organisé tous les trois ans conjointement par un pays et une ville hôtes, ainsi que par le Conseil mondial de l’eau. Cette 6ème édition, intitulée « le temps des solutions », est résolument orientée vers des engagements et des priorités d’action.

Sont attendues à Marseille les délégations de plus de 130 pays. Le Forum rassemble l’ensemble des acteurs internationaux du secteur de l’eau : gouvernements, parlements, autorités locales et régionales, organisations internationales, banques de développement, ONG, entreprises, experts, jeunes. Il s’agira d’un moment unique et privilégié d’échanges et de débats sur les défis que représente l’eau.

Le Premier ministre, François Fillon, a prononcé le discours d’ouverture.
- Lire le discours d’ouverture du Premier ministre (PDF, 7 pages, 46.2 Ko)

Henri de Raincourt, ministre chargé de la Coopération, et Jean Leonetti, ministre chargé des Affaires européennes, seront présents à Marseille et témoigneront de l’engagement fort et de longue date de la France en faveur de l’eau (programmes respectifs disponibles sur le site du Forum mondial de l’eau).

La France défend activement la mise en œuvre du droit de l’Homme à l’eau potable et à l’assainissement et promeut une gestion intégrée des ressources en eau. Elle a inventé le concept de " bassin versant ", notion reprise dans la législation communautaire. Elle œuvre à l’entrée en vigueur de la convention des Nations unies du 21 mai 1997 sur l’utilisation des cours d’eau internationaux à des fins autres que la navigation.

En matière de coopération, la France a plus que doublé en 10 ans son aide extérieure en matière d’eau et d’assainissement, avec des engagements annuels de l’ordre de 600 millions d’euros, principalement en faveur de l’Afrique subsaharienne et de la Méditerranée.

Au cours du Forum de Marseille, Henri de Raincourt et Jean Leonetti seront particulièrement mobilisés sur trois zones géographiques :

- S’agissant de l’Afrique sub-saharienne, le président du Tchad, Idriss Déby Itno, et le président du Niger, Mahamadou Issoufou, présideront, avec Henri de Raincourt, des événements sur le Lac Tchad et le Bassin du fleuve Niger. 40% des Africains n’ont pas un accès correct à l’eau potable et 70% à un assainissement correct. Les experts estiment que 5% du PNB de l’Afrique est perdu annuellement à cause des difficultés d’accès à l’eau et à l’assainissement. La France renouvellera à cette occasion son engagement politique pour l’eau en Afrique et réaffirmera la priorité que lui accorde la coopération française.

- Lire l’intervention d’Henri de Raincourt lors de l’atelier sur le Lac Tchad (12.03.12)

"Je crois que la question du Lac Tchad est exemplaire des défis nouveaux auxquels doivent faire les pays en développement et des réponses que la communauté internationale doit y apporter, avec eux. Nous sommes au cœur de ces questions qui nous réunissent aujourd’hui si nombreux à Marseille. Nous sommes au cœur de l’imbrication de la dimension environnementale, de la dimension économique et de la dimension politique. Nous sommes au cœur du développement du Tchad, de la région, de l’Afrique et je le crois d’une grande partie de l’humanité."

- Lire l’intervention d’Henri de Raincourt lors de l’atelier sur le Bassin du Niger

"Face à ces défis, vous pouvez compter sur la France pour se tenir aux côtés de ses amis du Bassin du Niger. Nous vous aiderons, nous vous ferons bénéficier de notre expérience et de notre expertise dans certains domaines. Mais aussi, nous vous écouterons et nous apprendrons de vous, car le succès de la coopération régionale que vos pays mettent en œuvre sous nos yeux, afin de gérer et partager l’eau, cette ressource si précieuse, est une grande leçon pour toute l’Afrique et je le crois, pour le monde."

- Lire l’intervention d’Henri de Raincourt lors de l’atelier sur le Bassin du Niger

"Face à ces défis, vous pouvez compter sur la France pour se tenir aux côtés de ses amis du Bassin du Niger. Nous vous aiderons, nous vous ferons bénéficier de notre expérience et de notre expertise dans certains domaines. Mais aussi, nous vous écouterons et nous apprendrons de vous, car le succès de la coopération régionale que vos pays mettent en œuvre sous nos yeux, afin de gérer et partager l’eau, cette ressource si précieuse, est une grande leçon pour toute l’Afrique et je le crois, pour le monde."

- Lire l’intervention d’Henri de Raincourt lors de l’atelier sur l’eau pour le développement en Afrique

"Quand les ressources en eau sont partagées, leur gestion concertée et responsable entre les Etats riverains est nécessaire, dans la confiance mutuelle. Et les bénéfices produits, notamment les bénéfices économiques, sont bons pour chacun. Les cadres de coopération régionaux sont pour ce faire des outils efficaces, et la France est fière d’accompagner plusieurs des autorités de bassin africaines dans leur développement. Je me suis déjà exprimé à plusieurs reprises à ce sujet, mais veux redire ici l’importance que la France attache à l’entrée en vigueur prochaine de la convention des Nations Unies de 1997 sur les eaux transfrontalières, qui fournira un cadre incitatif de coopération pour la gouvernance des eaux partagées et, au-delà, un outil au service de la croissance et du développement de l’Afrique."

- Le Forum sera également l’occasion de mettre l’accent sur les pays de la Méditerranée et les pays arabes, où l’accès à l’eau et à l’assainissement est un défi permanent. Autour du Premier ministre palestinien Sallam Fayyad sera notamment organisée une table ronde sur le projet d’usine de dessalement de Gaza. Un événement de haut niveau sera également organisé autour de la désertification et des zones arides.

- L’Europe sera également à l’honneur. Autour de Jean Leonetti et de quatre Commissaires européens (Connie Hedegaard, Andris Piebalgs, Janez Potocnik et Kristalina Giorgeva) et plusieurs ministres de l’Union européenne et de pays tiers, le Forum donnera un relief particulier à " 2012, Année européenne de l’eau ". Sera également présenté le rapport européen sur la politique de développement de l’Union européenne.

Par ailleurs, Jean Leonetti participera, aux côtés de Izabelle Teixeira, ministre de l’Environnement du Brésil, à l’évènement "En route vers Rio +20 ", qui vise à mettre en valeur la contribution du Forum de Marseille à la prochaine conférence des Nations unies sur le Développement durable prévue fin juin.

Le ministère des Affaires étrangères et européennes pilote le processus politique du Forum mondial de l’eau : la conférence ministérielle, la conférence parlementaire et la conférence des collectivités locales et régionales.

A ce titre, Henri de Raincourt présidera mardi 13 mars 2012 la conférence ministérielle, qui soumettra à l’approbation des 84 ministres présents à Marseille la déclaration ministérielle du 6e Forum mondial de l’eau. Cette déclaration précisera les priorités, dans le domaine de l’eau, pour la Conférence des Nations unies sur le développement durable "Rio+20".

Henri de Raincourt tiendra une conférence de presse à l’issue de la session ministérielle.

Henri de Raincourt clôturera également la conférence des autorités locales et régionales, ainsi que la conférence des parlementaires. Puis, en fin de semaine, il clôturera la session finale du Forum du " temps des solutions " consacrée aux engagements de toutes les parties prenantes présentes à Marseille.

La France mettra particulièrement en avant la mise en œuvre du droit de l’Homme à l’eau potable et à l’assainissement, la contribution de l’eau à l’économie verte, en insistant sur les interactions entre l’eau, l’énergie et la sécurité alimentaire, la gouvernance et la coopération dans le domaine de l’eau.

Enfin, l’expertise française en matière de gestion de l’eau, de coopération et d’expériences réplicables sera représentée grâce à l’ " Espace France ". Vitrine de 900m2, ce pavillon dédié au savoir-faire et aux métiers des acteurs de l’eau en France est coordonné par le Partenariat Français pour l’Eau.


Pour en savoir plus :

- Espace journalistes
- Rubrique "Eau et assainissement" sur France Diplomatie
- Rubrique sur le sommet des Nations unies Rio+20
- Site internet du 6e Forum mondial de l’eau
- Site internet du partenariat français pour l’Eau

Dernière modification : 19/03/2012

Haut de page